Actualités

Attaques et remises en cause de notre modèle agricole : le Président de la FNSEA s’adresse à ses adhérents

Bonjour,

Nos exploitations et plus largement nos modèles agricoles font l’objet de critiques dures et infondées. La FNSEA et son réseau sont également régulièrement la cible d’attaques.  

Vous avez été nombreux à vous manifester lors du tweet du ministre de l’Economie, lors des recommandations de la Cour des comptes etc.

Ces derniers mois, des initiatives citoyennes largement portées par des associations, ONG et collectifs, sous couvert de « désobéissance civile » incitent nos concitoyens à commettre des actes illégaux de sabotage et destruction des outils économiques et pas seulement agricoles.

Tout récemment, les initiatives « 100 jours pour les sécher » et « on est prêt / tu flippes » appellent les français à passer à l’acte en toute illégalité parfois dans l’indifférence voire avec l’assentiment de responsables politiques et d’établissements publics.

La FNSEA est pleinement mobilisée sur le sujet pour ne rien laisser passer. Vous trouverez le courrier d’Arnaud Rousseau Président de la FNSEA, en réponse à vos inquiétudes et vos craintes. Nous vous demandons de bien vouloir le diffuser largement auprès de vos adhérents.

Nous avons rencontré le ministre de l’Agriculture. Nous allons rencontrer le ministère de l’Intérieur et la Direction générale de la gendarmerie nationale. Nous participerons à l’audition la semaine prochaine de la Commission d'enquête de l’Assemblée nationale sur les groupuscules violents lors des manifestations.

Vous le voyez, nous sommes largement aux prises avec ces sujets. Et si nous ne communiquons pas toujours, bien souvent nous faisons le choix de ne pas donner plus de retentissement aux actions faiblement relayées de ces groupuscules. Cependant nous sommes au travail.

Au regard des appels divers à la commission d’actes illégaux y compris contre le monde agricole, nous vous incitons très largement à contacter vos contacts des Renseignements territoriaux, de la gendarmerie nationale et des élus locaux.

Syndicalement,

La FNSEA 

Revenir